Sorties culturelles

Sorties, visites et soirées organisées par l'école de danse pour le bonheur de partager avec les danseurs et leurs familles des moments de culture.


2012 Le Lac des Cygnes au Mans

Samedi 28 janvier 2012, à l'initiative de leurs professeurs, des élèves du cours de danse ont organisé une sortie culturelle au Mans. Voici un court témoignage : « Nous avons assisté à une représentation du Lac des Cygnes de Tchaïkovski interprété par le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre avec les chorégraphies originales de Marius Petipa et de Lev Ivanov. Le Lac des Cygnes conte l'amour éperdu du prince Siegfried pour la princesse Odette. Cette dernière, envoûtée par un sorcier nommé Rothboart, subit un terrible sort, celui de devenir cygne le jour et de n'être femme qu'une fois la nuit tombée. L'élégance et le style, la discipline des alignements et l'harmonie d'ensemble nous ont enchantés. »


2010 Le Roi Lion au Théâtre Mogador à Paris

Samedi 27 février 2010, à l'initiative de leurs professeurs, des élèves du cours de danse ont organisé une sortie culturelle à Paris. Destination ? L'Afrique enchantée du Roi Lion d'après le dessin animé de Walt Disney. Même si les danseurs n'ont pas réalisé des performances techniques et artistiques éblouissantes, les spectateurs ont pu s'émerveiller devant la beauté des décors, la magnificence des costumes, l'inventivité de la machinerie (en particulier des animaux articulés qui à eux seuls renouvellent le genre des marionnettes et méritent le déplacement) et le dynamisme de la mise en scène. Les airs les plus connus du dessin animé ont été interprétés avec succès pour le plus grand bonheur des spectateurs.


2006 Une soirée à l'Opéra de Paris Palais Garnier

C'est avec curiosité et appréhension à la fois que les élèves du cours de danse classique avancé se sont rendus à Paris, samedi 11 novembre 2006, pour assister, dans le cadre prestigieux de l'Opéra, à la présentation de trois pièces contemporaines chorégraphiées par Edouard Lock, Nacho Duato et Benjamin Millepied. Ce jour-là, la danse contemporaine est apparue à nombre d'entre eux moins hermétique que ne le laissent penser aujourd'hui trop de productions expérimentales. La performance physique, la maîtrise technique et la virtuosité artistique ont eu raison de leurs inquiétudes : le spectacle fut éblouissant !

Le chorégraphe Edouard Lock est issu de la danse moderne canadienne et de la performance américaine. Il reprenait ce jour-là, avec le ballet de l'Opéra de Paris, une pièce intitulée AndréAuria qu'il avait créée en 2002 avec sa compagnie La La La Human Steps. Sur une musique lancinante de David Long, Edouard Lock pousse ses danseurs contemporains au cœur de la technique classique des pointes. Jamais on n'avait vu une telle rapidité d'exécution, à la manière d'images saccadées d'un film projeté en accéléré, au risque de blesser et de déchirer les corps.

Sur une musique de Karl Jenkins et dans une mise en scène de Jaffar Chalabi, Nacho Duato, actuellement directeur artistique de la Compahia Nacional de Danza de Madrid, faisait ce jour-là son entrée dans le répertoire de l'Opéra de Paris avec une pièce intitulée White Darkness. Puisqu'il ne trouve pas les mots pour dénoncer les maux qui gangrènent le monde moderne, le chorégraphe écrit dans l'espace au moyen des corps. Mais ceux-ci sont pliés et déployés, démembrés et disloqués pour exprimer l'aliénation de la drogue. White Darkness, pourquoi ? L'obscurité qui règne sur le plateau de l'Opéra de Paris pendant un long moment n'est éclairée que par la blanche et foudroyante lumière de la mort. L'effet scénique final est magnifique !

Enfin, le jeune chorégraphe français Benjamin Millepied, soliste idolâtré au New York City Ballet, présentait Amoveo. L'élégance classique de son inspiration heurte moins le goût du public français et ravi le public américain qui se presse ici à Paris pour voir sa première création. Il propose une œuvre dont l'originalité est moins dans le propos - les tensions engendrées par la rencontre amoureuse - que dans les moyens de son exécution sur les notes et les vocalises de l'opéra de Philip Glass "Einstein on the Beach".

Vivement l'année prochaine pour un nouveau voyage à Paris et de nouvelles découvertes chorégraphiques.


Contact

Cliquez sur
le bouton  Contact
pour nous joindre :

  • par courrier
  • par eMail
  • par téléphone
  • par formulaire : le formulaire de demande de renseignements est là pour vous simplifier la vie...

Espace Danse
9 rue des Gravaux
72200 La Flèche
06 87 30 45 79

Espace Culturel Communal
La Castélorienne
92 avenue Jean Jaurès
Château-du-Loir
72500 Montval-sur-Loir

02 41 89 24 05

Centre Culturel
René d'Anjou
Place de l'Orgerie
49150 Baugé-en-Anjou
02 41 89 24 05