Actualités 2017 - 2018

ML - Des Choréïades exceptionnelles

Cette 25e année des Choréïades a été qualifiée d’exceptionnelle par Solange Garreau Le Fort, créatrice et organisatrice de ces rencontres amateurs de l’Ouest. Dans une Salle Coppélia comble, dimanche après-midi pour le spectacle, elie déclarait : « Cest une année
exceptionnelle par la quantité des participants reçus ce week-end. 350 stagiaires hier ! Du jamais vu ! Soit plus 80 personnes par rapport à l'année dernière. Exceptionnelle aussi par le nombre de danseurs qui vont se produire sur scène aujourd'hui : plus de 410 ! Donc 120 en plus par rapport à l'année dernière. » Après des remerciements appuyés adressés aux bénévoles, indispensables à tous les niveaux pour un bon fonctionnement de ces journées, elle ajoutait : « Je suis ravie, mais c'est un peu stressant. II a fallu dédoubler les stages, organiser le spectacle en deux parties cohérentes. » Mais le jeu en valait la chandelle. Pas moins de trente-cinq ballets se sont succédé, pour tous les goûts et pour le plus grand plaisir des yeux. Danse classique, beaucoup de danses modernes, certaines résolument futuristes, exécutées avec une étonnante souplesse, légèreté et grâce. Le trente-sixième ballet, clou du spectacle, a mis en scène Claire Gandolfi, danseuse à l’Opéra de Paris, dans La mort du cygne (de Saint-Saens). Admirable ! Avant de se quitter en se donnant rendez-vous l'année prochaine, 500 participants se sont retrouvés dans un grand final pour un flashmob délirant.

Article paru dans Le Maine Libre le 26 mars 2018

OF - Les Choréïades... ont rassemblé 33 communes

Vingt-cinq ans de rendez-vous et les Choréïades mobilisent toujours autant. Si ce n'est plus. Car hier, pas moins de 410 danseurs et danseuses se sont produits sur la scène de Coppélia. Avec, en point d'orgue, une interprétation de La Mort du cygne par Claire Gandolfi, danseuse à l'Opéra de Paris, à la fin du spectacle. « Pour ces 25 ans, nous vivons une année exceptionnelle, s’est réjouie Solange Garreau Le Fort, initiatrice du rendez-vous. Samedi nous avons accueilli 550 stagiaires. C'est du jamais vu ! » Et sur scène, 120 personnes de plus qu’en 2017 se sont produites. La salle comble a applaudi, durant une bonne partie de l’après-midi, les différentes compagnies représentant 33 villes de l’Ouest et de la région parisienne.

Article paru dans Ouest France le 26 mars 2018

ML - Les Choréïades... une 25e édition record ce week-end

Les Choréïades mêlent des stages le samedi et un spectacle le dimanche après-midi. Les deux pans de la manifestation n'ont jamais attiré autant de participants.

Le millésime 2018 devrait marquer l’histoire des Choréïades. Avec 365 danseurs inscrits aux stages du samedi et 406 personnes impliquées sur le spectacle du dimanche, les rencontres de danse établissent cette année un record de participation. « On n’a jamais eu ça, confirme Solange Garreau Le Fort. Avec cette effervescence, on a été obligé de dédoubler tous les stages. » On passe de 5 à 10 cours.

25 ans de succès
Trente professeurs originaires de 29 villes (région parisienne et grand Ouest) seront présents avec leurs élèves ce week-end à La Flèche. « Il y a des fidèles qui reviennent tous les ans et chaque année on a un lot de jeunes professeurs qui viennent en plus », explique la directrice artistique de l’association Choréia Danse. Les Choréïades voient danser aujourd’hui les enfants des stagiaires présents il y a 25 ans.

Solange Garreau Le Fort est la créatrice des Rencontres chorégraphiques amateur de l’ouest. « L’idée a germé suite aux différents stages que je faisais, adolescente et adulte. L’ambiance de ces stages me portait mais c'était très cher et souvent très loin. » D’où la volonté « de faire profiter mes élèves d’un week-end de danse de façon beaucoup plus proche. J’avais vraiment envie de reproduire cette énergie et cet enthousiasme qu’il y avait sur les stages que j’ai faits. »
 
Générosité
Autre leitmotiv : le partage. « La danse, c’est un art, on doit transmettre quelque chose, il y a une générosité à avoir. On offre une prestation à quelqu'un. » La mayonnaise a pris dès le début de l’aventure. « Je garde un très bon souvenir de la première édition. Tout de suite, l’ambiance a été bonne. »

Magali était de cette première édition. La Fléchoise avait 15 ans. « Il y avait de l’excitation parce que c’était la première ; et on était content d'accueillir d’autres profs. Il y avait aussi de la fierté, on était chez nous, on ouvrait nos portes. » La danseuse, qui participe aux Choréiades ce week-end, partage l’état d’esprit de Solange Garreau Le Fort. « La danse peut avoir l’image d’un art narcissique, ce n’est pas le cas. C’est vraiment un échange, on partage notre passion commune, la danse. »

Quel avenir ?
Le succès que la formule suscite pourrait mettre à mal cette dimension. « Ce qui va me gêner, c’est qu’on ne va plus avoir l’esprit rencontres, convient Solange Garreau Le Fort. L’intérêt c’est qu’on se croise et qu’on se parle. Là, ça va être plus compliqué. C'est pour ça que je suis un peu angoissée cette année. » Au point de s’interroger sur l’avenir de la manifestation : « Il faut qu’on se pose la question : où veut-on aller et qu’est ce qu’on veut faire ? »

Gala dimanche à Coppélia
Un programme très riche composera dimanche le programme du spectacle de clôture des Choréïades 2018. 18 ballets sont prévus lors de la première partie et autant dans la seconde. Chaque école présente une ou deux séquences. « Cela va être très éclectique, il y a tellement de monde. Chaque spectateur peut trouver chaussure à son pied, » estime Solange Garreau Le Fort. 25e édition oblige, les Choréïades marquent le coup : « Pour les 25 ans, [les Choréïades offriront aux spectateurs le solo d'] une danseuse de l'Opéra de Paris qui vient en marraine ». Il s'agit de Claire Gandolfi. « Elle va danser en solo, en guest star. »

Article rédigé par Arnaud Vaslin et paru dans Le Maine Libre le 23 mars 2018

En Flèche - Les Choréïades rayonnent dans le grand Ouest

Les 24 et 25 mars [2018], les Choréïades fêteront leurs vingt-cinq ans. Ces rencontres de danse amateur rayonnent aujourd'hui dans tout le grand Ouest et attirent plus de 200 stagiaires.

« Les Choréïades, c’est mon troisième bébé, » sourit Solange Garreau Le Fort. Un bébé qui fêtera ses 25 ans les 24 et 25 mars, avec plus de 200 stagiaires venus de tout le grand Ouest, pour participer aux rencontres de danse amateur organisées par l’association Choréïa Danse.

« Lorsque j’étais adolescente et jeune adulte, je participais à de nombreux stages partout en France, se souvient la professeure de danse. J’adorais cette ambiance dynamique autour de la danse. J’ai eu envie d’offrir la possibilité à mes élèves de vivre de tels moments, à un prix abordable, et ça a immédiatement été un succès. Je pense que c'était un événement qui manquait alors à la danse amateur. Aujourd'hui d’autres rencontres de ce type sont organisées dans d’autres villes. Néanmoins en vingt ans, des écoles de plus de quatre-vingts villes ont participé aux Choréïades. »

Choryfées en coulisse
Objectif : permettre aux participants de se faire plaisir, sans compétition ni stress. Un état d’esprit qui est toujours à l’ordre du jour, vingt-cinq ans après : « Chacun s’attache à faire de ces rencontres un temps chaleureux. L’équipe de bénévoles qui m’entoure soigne particulièrement l’accueil des stagiaires et de leurs professeurs. »

Logés au Moulin Poil-de-Reux ou au centre d’hébergement Les Berges de La Monnerie, nourris par les bénévoles (baptisées les Choryfées)  qui œuvrent en coulisse, les stagiaires peuvent vivre pleinement ce week-end entièrement consacré à la danse.

Au programme, le samedi, des stages animés par des professionnels : Patricia Zali (modem' jazz), Hugues Salgas (jazz lyrique) et Fiona Alcantara (street dance). Suivis en soirée d’une scène ouverte dans les locaux d’Espace Danse. « Un temps d’expression chorégraphique offert aux élèves. En groupe, solo, duo, quel que soit le style, une entière liberté est donnée aux danseurs, détaille Solange Garreau Le Fort. Danse de salon, danse africaine, modern’ jazz ou classique... Je ne sais jamais à l’avance ce que proposeront les stagiaires et savoure particulièrement ce mélange des genres. »

Une invitée d’honneur
Si cette scène ouverte est uniquement accessible aux danseurs et à leurs professeurs, un temps grand public est proposé le dimanche après-midi. Après une matinée consacrée aux répétitions générales, les stagiaires se produiront sur la scène de Coppélia dès [15 h 00], aux côtés de Claire Gandolfi, danseuse de l'Opéra de Paris, invitée d’honneur des Choréïades à l’occasion de cet anniversaire.

Comme chaque année, les bénéfices du spectacle seront versés à une association caritative ou humanitaire fléchoise : un esprit de générosité auquel l’association Choréïa Danse est particulièrement attachée.

Article paru dans le journal municipal En Flèche de mars 2018

Choréïades 2018 Annonce

Les 25es Choréïades - Rencontres de danse amateur de l'Ouest auront lieu à La Flèche le samedi 24 et le dimanche 25 mars 2018. Le programme complet de cette manifestation est accessible via le menu général en haut de cette page. Cliquez sur les liens suivants pour accéder aux pages mises à jour !

Esprit
Programme
Stage
Inscription
Revue de presse

Le spectacle des écoles invitées aura lieu dimanche 25 mars à 15 h 00 à la Salle Coppélia à La Flèche.

Bonne année !

Les professeurs de l'Espace Danse et les bénévoles de l'Association La Choréïa vous souhaitent une belle année 2018 ! Sur scène ou à la ville, que tous vos voeux se réalisent et que les mois à venir vous apportent de merveilleuses surprises !

Spectacle de Noël à Château-du-Loir

Le cours de danse de l'Espace Culturel Communal La Castélorienne propose (samedi 16 décembre 2017 à 20 h 30 au C.O.S.E.C Rue Paumons à Château-du-Loir) un spectacle de Noël avec les élèves du cours de danse de la Castélorienne et les danseurs de l'Atelier Chorégraphique La Choréïa. Plein tarif : 6 € ; moins de 10 ans : 4 € ; moins de 5 ans : gratuit.

Remarques à l'attention des danseurs :

  1. Prévoir une tenue blanche pour le finale.
  2. Répétition générale samedi 16 décembre à 15 h 00 au C.O.S.E.C pour tous les danseurs et danseuses.
  3. Pour les élèves ayant habituellement cours le samedi matin, le cours du 23 décembre est avancé au vendredi 22 de 17 h 15 à 18 h 15.

Téléthon à La Flèche

L'Atelier Chorégraphique La Choréïa participera au Téléthon organisé à La Flèche vendredi 8 décembre 2017 à 20 h 00 à la Salle Coppélia (prestation en deuxième partie vers 22 h 00). Entrée : 6 euros pour les spectateurs.

ML - Un stage avec Claire Gandolfi danseuse à l'Opéra de Paris

Samedi après-midi [18 novembre 2017], une vingtaine d’élèves des cours de danse Garreau Le Fort ont participé à un stage de danse classique donné par Claire Gandolfi, danseuse à l’Opéra de Paris. « Cela fait 11 ans que je suis danseuse à l'Opéra de Paris. Quand j’ai l’occasion, je donne des stages ». Durant deux heures, des élèves, d'un niveau avancé, ont pu faire différents exercices à la barre, mais aussi des exercices techniques au centre ainsi que des variations de répertoire. « Elle vient de l'école de l’Opéra de Paris. Il n'y a pas plus respectueux du classique. Lors des Choréïades, il n’y a pas de stage de classique. C’est pourquoi j’en ai mis un en dehors de ce rendez-vous », explique Solange Garreau Le Fort. À noter que les élèves des cours Garreau Le Fort danseront, vendredi 8 décembre, Salle Coppélia à l'occasion du Téléthon. Quant aux Choréïades, qui fêteront leurs 25 ans, elles auront lieu les 24 et 25 mars. Article publié dans Le Maine Libre le 22 novembre 2017

OF - Une danseuse de l'Opéra de Paris à La Flèche

La danse classique était à l’honneur, samedi après midi, à l’Espace Danse Le Fort Garreau, avec la venue de Claire Gandolfi, danseuse à l’Opéra de Paris. Cette artiste, également professeure, est venue encadrer un stage de danse classique. Humble et souriante, elle a guidé durant deux heures les petits pas des 27 stagiaires présents. « C’est un honneur qu'elle nous fait, de venir à La Flèche », remarque Solange Garreau Le Fort, professeur de danse. Après un échauffement sur les bases techniques, la deuxième partie était consacrée à l’apprentissage de pas, puis le groupe a travaillé un extrait de variation du répertoire. L’occasion de développer son habileté corporelle dans le mouvement dansé. « Il faut bien sept ans de danse classique pour participer à ce type de stage », précise Solange. C’est avec beaucoup de rigueur que les stagiaires ont travaillé sous les conseils attentifs de Claire. Article publié dans Ouest France le 22 novembre 2017

Stage de danse classique avec Claire Gandolfi


Renseignements pratiques
Lieu : Espace Danse 9 rue des Gravaux 72200 La Flèche
Horaire : samedi 18 novembre 2017 de 14 h 30 à 16 h 30
Tarifs : 13€/cours

Claire GANDOLFI débute la danse au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés, puis rentre à l'École de danse de l'Opéra. À 18 ans, elle intègre le corps de ballet de l'Opéra de Paris. Depuis, elle danse autant dans des grands ballets classiques comme Le Lac des Cygnes, La Bayadère, Giselle, Joyaux de Balanchine que dans des pièces contemporaines de Pina Baush, Anne Teresa de Keersmaeker, Angelin Prejlocaj. Elle a également obtenu son diplôme de professeur de danse classique il y a deux ans.

Programme - 1. Échauffement sur les bases techniques de la danse classique ; 2. Cours technique (à la barre puis au centre) ; 3. Travail et apprentissage d’un extrait de variation du répertoire. 

Objectifs et compétences - Ce stage a pour but de permettre au danseur niveau intermédiaire-avancé de développer son habileté corporelle dans le mouvement dansé, d’associer l’approche de la musique et de la danse classique ainsi que de percevoir, découvrir et structurer l’espace.

Journée du patrimoine samedi 16 septembre à La Flèche

Animation chorégraphique par La Choréïa samedi 16 septembre 2017 à 17 h 00 devant le Théâtre de la Halle au Blé à La Flèche.

C'est la rentrée... de la danse - Infos mises à jour le 24 sept.

1. Inscriptions aux cours
Vous pouvez désormais vous inscrire par téléphone (06 87 30 45 79 / 02 41 89 24 05) ou venir aux studios aux heures de cours habituelles :

à La Flèche (Espace Danse 9 rue des Gravaux) :
le lundi de 17 h 30 à 21 h 30
le mardi de 17 h 30 à 21 h 30
le mercredi de 14 h 00 à 21 h 15
le vendredi de 17 h 30 à 22 h 15
le samedi de 12 h 30 à 14 h 00

à Château-du-Loir (Espace culturel communal La Castélorienne 92 avenue Jean Jaurès) :
le jeudi de 17 h 45 à 21 h 30
le vendredi de 17 h 00 à 20 h 00
le samedi de 10 h 00 à 11 h 30

à Baugé :
le mardi de 17 h 15 à 19 h 15
le jeudi de 17 h 30 à 19 h 15

2. Reprise des cours à partir du lundi 18 septembre dans les trois villes. Cours d'essai sans engagement !

3. En savoir plus ! Cliquez sur les liens suivants pour...

C'est la rentrée... de la danse !

1. Inscriptions aux cours

à La Flèche (Espace Danse 9 rue des Gravaux) :
le lundi 11 septembre de 17 h 30 à 19 h 30
le mercredi 13 septembre de 17 h 30 à 19 h 30
le vendredi 15 septembre de 17 h 30 à 19 h 30

à Baugé (Centre Culturel René d'Anjou) :
le mardi 12 septembre de 17 h 30 à 19 h 30

à Château-du-Loir (Espace culturel communal La Castélorienne 92 avenue Jean Jaurès) :
le jeudi 14 septembre de 17 h 30 à 19 h 30

2. Reprise des cours à partir du lundi 18 septembre dans les trois villes.

3. Atelier chorégraphique
Espace Danse à La Flèche du lundi 28 août au vendredi 1 septembre
Groupe 1 de 17 h 30 à 19 h 00
Groupe 2 de 19 h 00 à 21 h 00
Ce stage est gratuit, mais il engage à participer aux animations et aux spectacles de l'année.